Prisonniers politiques palestiniens : quelques chiffres clés

Publié le par Julien Salingue

NB : les chiffres rapportés ici sont une synthèse des différentes statistiques "officielles" d’ONG israéliennes, palestiniennes et internationales, recoupées avec mes propres chiffres et calculs. D'aucuns estiment que certains de ces chiffres "officiels" sont en-deça de la réalité. Pour des informations plus précises sur les conditions de détention, on pourra se reporter à l'entretien que j'ai réalisé avec un détenu palestinien.


4653 : le nombre de prisonniers politiques palestiniens (mai 2012). Rapporté à la population, ce chiffre équivaudrait à près de 70.000 prisonniers politiques en France.

 

Entre 700.000 et 750.000 : le nombre de Palestiniens qui sont passés par les prisons israéliennes depuis juin 1967, soit près de 20% de la population des territoires occupés. (= France : 12 millions)

 

Entre 45 et 50% : la proportion, chez les hommes palestiniens de plus de 18 ans résidant dans les territoires occupés, de ceux qui ont séjourné au moins une fois en prison

 

3000 : le nombre de prisonniers participant au mouvement de grève de la faim en cours (14 mai)

 

77 : le nombre de jours de grève de la faim de Bilal Diab et Thaer Halahleh (toujours en cours le 14 mai)

 

7 minutes : la durée de visite accordée à la famille de Bilal Diab lors du 76ème jour de grève de la faim

 

27 : le nombre de députés palestiniens actuellement emprisonnés, soit près de 20% des parlementaires (= France : 110)

 

218 : le nombre de détenus mineurs (mai 2012), parmi lesquels 33 âgés de moins de 16 ans

 

527 : le nombre de prisonniers condamnés à la perpétuité

 

449 : le nombre de prisonniers condamnés à des peines supérieures à 20 ans (hors perpétuité)

 

67 fois la perpétuité : la condamnation (record) prononcée contre Abdullah al-Barghouti, le 31 novembre 2003.

 

308 : le nombre de prisonniers en détention administrative (sans charge et sans procès, renouvelable à l’infini tous les 6 mois)

 

6 ans : le temps (record) passé en détention administrative par Salim Ayesh, entre 2001 et 2007

 

3 ans et 2 mois : le temps passé à l’isolement par Ahmed Saadat, Secrétaire Général du FPLP (toujours en cours le 14 mai)

 

477 : le nombre de prisonniers libérés lors de la « première étape » de l’échange avec Gilad Shalit. Un échantillon représentatif de la population carcérale :

 - détenus depuis, en moyenne, 14 ans

- 20% d’entre eux détenus depuis plus de 20 ans 

- 172 d’entre eux avaient été arrêtés avant les Accords d’Oslo (1994), 54 durant les « années Oslo » (1994-2000), 251 depuis septembre 2000.

 

470 :  le nombre de Palestiniens arrêtés dans les deux mois qui ont suivi la libération des 477 (18 octobre-18 décembre 2011)

 

9542 : le nombre de Palestiniens de Cisjordanie déférés devant les « tribunaux militaires » israéliens pour la seule année 2010.

 

99.74% : le taux de condamnation de ces « tribunaux militaires » en 2010

 

Commenter cet article

Groupe Martin Luther King 29/08/2012 09:59

Grand merci pour votre riche blog et le sérieux des informations qui y sont. Nous avons soif de mieux comprendre le conflit israelo-palestinien. Voufriez vous nous envoyer des documents y
afférents. Au fait, le Groupe Martin Luther King est une association congolaise pour la non-violence active, les droits humains et la paix basée à Goma, province du Nord Kivu à l'Est de la
République Démocratique du Congo en Afrique centrale. Christophe Nyambatsi Mutaka, Directeur. Tél: +243 823725082

Jean-Marie 04/07/2012 08:52

Ah si au moins des experts et historiens n'avaient pas fait croire à leurs lecteurs que deux tiers des états présents à l'ONU le 29 novembre 1947 avaient voté "Yes" en toute liberté et connaissance
de cause !

Une décision à une telle majorité ne peut qu'être bonne et ses suites légitimes et les Palestiniens ne peuvent qu'avoir eu tort de ne pas l'accepter

Donc c'est uniquement de leur faute cette histoire de prisonniers

Sumoud 19/05/2012 08:04

Combien de prisonniers libérés lors de la première étape ont été ré-emprisonnés par l'occupant ? Par le collabo Abbas ?

Et la proportion de femmes ?

Merci