La France peut-elle jouer un rôle dans le processus de paix israélo-palestinien ?

Publié le par Julien Salingue

Émission "Le débat du jour", RFI, 16 mai 2016

Commenter cet article

Palestinophile 23/05/2016 19:43

Il est illogique, voire objectivement complice, d'appeler « état » un « machin »
1/ qui travestit les réalités historiques et déjà géologiques avec son calendrier officiel ridicule.
2/ qui ne respecte pas sa propre signature. Premier cas : 12 mai 1949 à Lausanne
3/ qui n'a pas de frontières internationalement reconnues
4/ dont aucun citoyen n'a la nationalité
5/ dans lequel on ne peut pas se marier civilement
6/ dont de nombreux premiers sinistres et autres membres de gouvernement avaient/ont du sang sur les mains
7/ qui ne respectent pas les conventions internationales, sur les eaux terrestres et maritimes en particulier
8/ qui n'applique systématiquement pas les résolutions de l'ONU qui ne lui conviennent pas
9/ dont les plus hautes instances judiciaires sont soumis à des lois votées par des parlementaires de plus en plus d'extrême-droite et racistes
10/ dont la majorité des officiers supérieurs relèvent de la Cour Pénale Internationale
11/ Etc ., etc 

Car cette liste d'anomalies qui ne sont pas classées par ordre de gravité, n'est pas exhaustive.