La situation économique en Palestine : peut-on acheter la paix ? (vidéo)

Publié le par Julien Salingue

La situation économique en Palestine : peut-on acheter la paix ?

Conférence à l'Iremmo

(Institut de Recherche et d'Études sur la Méditerranée et le Moyen-Orient).

10 novembre 2012

Publié dans Articles d'analyse

Commenter cet article

Cc 23/07/2014 19:46

Monsieur salingues je vais retenir mes mots de colère je viens de tomber sur votre intervention sur France 24 amon avis pour quelqu' qui donne des cours a la Sorbonne ou autre peut importe vous
êtes un antisémite vous êtes un ignorant de la cause que vous revendiquez vous devez avoir de la merde dans les yeux pourquoi avez pas manifester pour les syriens lybien etc.... Tous simplement
parceque vous aimez pas les juifs c la seul raison vous faites votre nom sur nous on veut des royalties le Hamas sont des terroristes ils ont mis des enfants avec des armes il se cache comme des
lâches dans hôpitaux écoles etc.... Ils menaces les citoyens palestiniens si il quitte leurs maisons et si il la quitte il les massacres vous avez dit israélo fais partie des 10 nations les plus
puissantes alors réfléchissez si il. Voulait il rase tout alors votre passio. Devrais avoir un vrai langage pur les deux cause je d accord pour la manif mais pas pour la propagande car si croyer qu
ont va se laisser faire ou entendre vos mensonges et votre mauvaise fois je dit non il faut interdire des gens comme vous je suis prêt a débattre avec vous et a la fin je fais le pari que ou. Vous
me donner raison ou je réitère ma penser les juifs c votre combat

Sumoud 23/12/2012 07:09

Extrêmement intéressant et instructif en soi et effrayant et écoeurant. Et évidemment Hollande et compagnie et les médias ignorent tout cela. Merci beaucoup

Mais un expert aussi demandé que vous devait préciser que si Fayyad a fait 2 %, c'est beaucoup grâce à la notoriété de sa co-listière chrétienne (non catholique) Annah Ashraoui

Mais quand traiterez-vous le sujet « La Palestine version ligne verte d'avant le 5 juin 1967 (et pas mur) et aussi seulement la Cisjordanie toujours en version ligne verte d'avant le 5 juin
1967 (et pas mur) sont-elles environnementalement et économiquement viables avec une population d'au minimum les deux tiers de tous les Palestiniens (Jordaniens inclus) de la planète » ?
En tenant compte du passif (type retraites, etc..) à solder évidemment.

Mais Israël n'étant pas un état éthiquement, juridiquement et au sens habituel du terme (pas de frontières, pas de .. pas de ..) vous devriez éviter de dire « l'état d’Israël », car vous
entretenez – involontairement, je présume ! - le mythe. De même pour la « Non-autorité » palestinienne.

Mais et la partie de l'économie qui est produite dans les mal nommées colonies ? Et la part de l'eau « palestinienne » sans laquelle les productions « israéliennes »
seraient peu ou prou impossible ?